En poursuivant votre navigation sur https://collecter.fondationdesfemmes.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

A vos marques, prêt, AGISSEZ pour HAFB !!

793 €

collectés sur 10 004 €

7%

38
jours restants

20

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
L'équipe
Les contributeurs
Les actus
Commentaires

 

« Les femmes d’aujourd’hui, tout en se sachant battues d’avance, résistent jusqu’au bout, derrière leurs robes à fleurs, leurs bijoux en or, leur fard et leur rouge à lèvre pour un avenir meilleur ».

Trouée dans les nuages - Chi Li

Agissez pour Halte Aide aux Femmes Battues !!

Une femme est l'amour, la gloire et l'espérance. Une femme est gardienne du temps, porteuse de vie. Chez HAFB nous luttons corps et âme pour le bien-être de ces femmes, pour contempler un simple sourire se dessiner sur leur visage et donner du sens à nos idéaux. Chaque femme a besoin de se sentir libre, vivante et en parfaite harmonie avec son identité.

L’espace solidarité HAFB est un accueil de jour créé en 1995, accueillant des femmes en difficulté, seules ou avec enfants confrontées ou non à des violences conjugales. Elles sont confrontées à des violences conjugales, des conditions de vie extrêmement précaires tout en survivant à des chocs traumatiques. Il y a un réel besoin pour ces femmes, dont les corps ont été malmenés, de se réparer en profondeur et se sentir à nouveau valorisées, « existées ».

C’est dans ce but, que HAFB souhaiterait répondre à l’appel de son public en proposant deux projets :

  • Le premier porté sur l’initiation au self-défense, ayant pour objectif de sensibiliser les femmes aux notions de : confiance et force mentale, maîtrise de son corps et l’enrichissement du dépassement de soi.
  • Le deuxième projet est axé sur l’estime de soi, la revalorisation du corps et de l’esprit ainsi que le confort intérieur, grâce à des ateliers de bien-être.

À travers cet évènement, HAFB souhaite transmettre de la force, du courage et de la détermination à toutes ces femmes qui participeraient à cette course dans la joie et la bonne humeur, pour défendre cette cause qui nous tient à cœur !   

Alors n'hésitez pas à partciper à travers des dons sachant que vous bénéficierez d'une déduction d'impôt à hauteur de 66% du montant versé. Un don de 100€ vous coûtera 34€ grâce à la réduction ! A vos marques, prêt ? AGISSEZ AVEC DES DONS !  

Celle qui a vécu le pire, vivra le meilleur. Après la douleur, viendra le bonheur.

 

Voir tout
  • 01/10/2019

    Makha Diakhite

    Créateur de la page

  • 01/10/2019

    Laura Pramaggiore

    Dirigeante

  • 01/10/2019

    Béatrice maraillet

    Dirigeante

  • 01/10/2019

    Gorka URAIN

    Dirigeant

  • 01/10/2019

    Sakina Hassany⁷

    Dirigeante

  • 01/10/2019

    lydia JOSEPHINE

    Dirigeante

  • 08/10/2019

    Halima K.

    Dirigeante

Voir tout

11/10/2019

Elodie Le beherec

10 €

11/10/2019

Halimatou KAMISSOKHO

150 €

C'est par de petites actions, qu'on pourra faire bouger les choses !

11/10/2019

Christelle Rassat

50 €

09/10/2019

Yara Sarah Néné

20 €

09/10/2019

Frederic Maraillet (Akesa)

100 €

09/10/2019

Myriam Mebarek

5 €

08/10/2019

Moina mkaya Maecha

20 €

Je vous souhaite bon courage de tout ce que vous faites car personne n'est à l'abri

07/10/2019

JUAN CARLOS Osorio

50 €

Bravo bon courage et bon projet

04/10/2019

Anne Liebmann

50 €

03/10/2019

Jean-Louis BARNAY

50 €

Voir tout
  • Makha Diakhite

    Créateur de la page

    15/10/2019

    Témoignage poignant !

    « A 3 MOIS DE GROSSESSE, IL M’A GIFLEE POUR LA PREMIERE FOIS »

    Amélie, 33 ans
    « j'étais promise à une belle vie, jusqu'à ce que je rencontre mon ex... Nous étions ensemble depuis trois ans quand nous avons emménagé et voulu un bébé. Quand je suis tombée enceinte, il a fait marche arrière, me pressant pour que j'avorte. Il en était hors de question ! A 3 mois de grossesse, il m’a giflée pour la première fois. Maintenant, en quelque sorte, je lui appartenais. Pendant toute ma grossesse, il partait avec ma voiture, mon portable, ma cb et il m'enfermait dans l'appartement, pour m'empêcher de voir mon "amant ", celui qu'il s'était imaginé. J'ai accouché un 14 février d'un beau garçon, l'ironie ! Deux mois après, il est rentré tard, ivre et énervé car il était tombé sur un ex à moi qui l’avait félicité pour le bébé et m'avait passé le bonjour. J'étais en train de donner le biberon à mon fils, j'ai juste eu le temps de le poser dans son berceau. Le reste est un mélange d'horreur, de cris, de larmes, de sang, de viol... Le matin, mon fils a bu son biberon les yeux grands ouverts sur mon visage tuméfié. Je lui ai dit : "c'est juste du maquillage mon chéri, c'est pour rigoler." c’était mon premier mensonge et j’ai pensé que soit je partais sur cette voie, soit j’arrêtais tout maintenant. Il avait oublié la clé de l'appart sur la porte, je suis sortie en pyjama, ensanglantée, les gens changeaient de trottoir à ma vue, je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie. Mes parents m’ont recueillie puis j'ai pu reprendre un appart avec mon fils à 200 kilomètres de lui, ce qui ne l'empêchait pas de venir taper à la porte, de me menacer de mort et de kidnapper mon fils. J’ai porté plainte et il a été condamné à 3 mois de sursis pour coups et blessures, 3 mois de sursis ! Cela s’est passé il y a 8 ans. On ne l'a pas aperçu depuis 5ans.

  • Makha Diakhite

    Créateur de la page

    15/10/2019

    Témoignage poignant !

     « J’ÉTAIS À SA MERCI JOUR ET NUIT »

    Laetitia, 30 ans
    « Je l’ai connu à 17 ans et ça a été le coup de foudre. Et puis son ego et sa jalousie ont pris le dessus. Un soir, il m’a renversé une bouteille de vin sur la tête en rentrant d’une soirée où il n’avait pas supporté de voir un ami me parler dans l’oreille. Il m’a ensuite enfermée sur la terrasse, dans le froid. Quand j’ai pu enfin rentrer dans l’appartement 30 minutes plus tard, j’ai hurlé qu’il me laisse tranquille et pour me faire taire, il m’a brûlé le palais avec sa cigarette et m’a frappé sur la bouche. Je crachais du sang et lui me disait : "Arrête ton cinéma". Le lendemain, ma lèvre a triplé de volume, pourtant je devais aller travailler. J’ai mis un glaçon sur ma lèvre pour faire dégonfler et je me suis maquillée pour tout camoufler. Pendant trois ans, j’ai continué comme ça, sans rien dire. J’étais à sa merci jour et nuit : il a caché un magnétophone sous un meuble de la cuisine pour écouter mes conversations téléphoniques, il m’a mis des coups de pied dans le ventre lorsque je suis tombée enceinte prétextant qu’il n’était pas le père…  Il me faisait tellement peur qu’en pleine nuit, je me suis échappée plusieurs fois, pieds nus. Il me ramenait par les cheveux. Emmenée à l'hôpital en sang, on m’a prescrit dix jours d’ITT (interruption temporaire de travail). C’est un policier qui m’a fait réagir : "Vous êtes jolie, intelligente, indépendante, pas mariée, sans enfant ! Quittez-le, il va vous tuer !" J’ai replongé mais à 27 ans, j’ai enfin réussi à le quitter. »

     

        

  • Makha Diakhite

    Créateur de la page

    08/10/2019

    Des chiffres pour illustrer le besoin de vos dons !

     

     En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 219 000 femmes. L’auteur de ces violences est le mari, concubin, pacsé, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non.
    3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés
    8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales
    La répartition de ces violences en fonction de leur nature est la suivante :

     

    Effectifs et taux de femmes victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint au cours d’une année
      Nb moyen de femmes victimes sur un an % de la population tot. Victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part du conjoint 219 000 1,0 dont victimes de violences uniquement physiques 154 000 0,7 dont victimes de violences uniquement sexuelles 32 000 0,1 dont victimes de violences physiques et sexuelles 33 000 0,3

    Champ : Femmes âgées de 18 à 75 ans, vivant en ménage ordinaire en Métropole. Source : enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2018 - INSEE-ONDRP. Ces chiffres sont des moyennes obtenues à partir des résultats des enquêtes de 2012 à 2018.

     

    Ce chiffre ne couvre pas l’ensemble des violences au sein du couple puisqu’il ne rend pas compte des violences verbales, psychologiques, économiques ou administratives.

     

    En 2019, nous sommes déjà à 115 féminicides ... 

    Il est temps de REAGIR face à ce fléau et aider ses femmes à trouver un échappatoir. Il est temps de REAGIR avec HAFB à l'aide de vos dons pour soutenir, accompagner et PROTEGER nos femmes !

  • Makha Diakhite

    Créateur de la page

    02/10/2019

    Une belle citation de Mme Veil pour débuter notre aventure ensemble !

Voir tout

Laisser un message de soutien

  • S. - 03/10/2019

    Au top le Projet, on est impatient de voir le resultat, en esperant que cette collecte Explose au Maximum et que cela aide bcp bcp de Femmes biensur !!!!!! 😄👍
Voir tout

 

collecte en soutien à la fondation des femmes

 

La Fondation des Femmes est la Fondation de référence en France pour les droits des femmes et contre les violences dont elles sont victimes. Grâce aux dons qu’elle reçoit, elle apporte un soutien financier, juridique et matériel aux initiatives associatives à fort impact, sur tout le territoire. Elle agit concrètement grâce à la mobilisation du grand public, des entreprises et des institutions et au travers de sa Force juridique, composée de 150 avocat.e.s. bénévoles.

Plus d’informations sur notre site : www.fondationdesfemmes.org